33 reviews
4,2/5
Découvrir plus
  Banque de questions
Posez votre question!
Votre données seront publiées indistinctes.
Vous remplacez un poêle au charbon par un poêle au gaz. Peut-on laiser le clapet de réglage dans le conduit d'évacuation?

Non, il est absolument interdit pour un poêle au gaz. Des clapets de réglage sont souvent placés pour des poêles au charbon ou au bois. Ceci permet de régler l'émission de chaleur du poêle. Le clapet de réglage règle l'évacuationdes gaz brûlés, ainsi que l'arrivée d'air frais. On influence donc la vitesse de combustion des charbons/bois. Avec des appareils au charbon ou au bois et en cas de réglage sur "position limite" (régulateur de tirage presque complètement fermé) il se manifeste régulièrement une production de CO. Donc pour un poêle au gaz, un clapet de réglage dans le conduit d'évacuation est interdit parce que le débit de gaz naturel amené n'est pas en rapport avec le débit des gazs évacués. En diminuant le débit des gazs évacués on obtient une combustion avec un manque d'oxygène qui entraîne une production de CO et de suie, ce qui est évidemment une situation trés dangereuse.

Vous remplacez une chaudière de chaufage central au fuel par une chaudière atmosphérique au gaz naturel de type B11BS. Peut-on laisser le clapet stabilisateur de tirage dans le conduit d'évacuation?

Non, le placement d'un clapet stabilisateur de tirage/régulateur est interdit pour les chaudières au gaz à coupe-tirage antirefouleur (type B1*). Le placement d'un régulateur de tirage dans le conduit d'évacuation diminue le tirage naturel. Avec pour conséquence possible un refoulement des produits de combustion par le coupe-tirage antirefouleur dans l'espace d'installation.

Des matériaux contenant de l'amiante doivent-ils être enlevés immédiatement?

Enlèvement immédiate de l'amiante est certainement pas toujours nécessaire. Les mesures à prendre dépendent de l'état de l'amiante. Les mesures suivantes peuvent être prises : fixation, blindage ou enlèvement. Normalement une procédure doit être présente d'où s'avère comment il faut agir auprès d'adaptations architectoniques du bâtiment.

Quels sortes d'amiante existent?

Les plus connus sont amosite, chrysotyle et crocidolite. Cependant pour la rédaction de l'inventaire il est plus important de diviser l'amiante en lié et non-lié. Lié : fibrociment, dalles et revêtements de sol contenant de l'amiante, bitumes contenant de l'amiante, produits de roofing, joints contenant de l'amiante dont l'agent de liaison consiste en ciment, bitumes, matière synthétique ou colle qui ne sont pas endommagés ou qui se trouvent en bonne condition. Non-lié : tout autre matériel contentant de l'amiante.

Qui peut enlever des matériaux contenant de l'amiante?

L'amiante présente doit être enlevée par une entreprise agréée par le Service Publique Fédéral de l'Emploi (SPF Emploi). Des déchets dangereux peuvent uniquement être transportés (enlevés) par des 'transporteurs agréés' pour déchets dangereux.

Toujours à votre disposition.
Cher client,

OCB continue à effectuer vos contrôles, à condition que les mesures ci-dessous, imposées par le SPF Economie et SPF ETCS, soient respectées.

CONTROLES ELECTRICITÉ (INDUSTRIEL ET DOMESTIQUE)



Vu les mesures prises par le gouvernement fédéral pour gérer la crise du Covid-19, de nombreuses questions se posent concernant les activités des organismes agréés chargés des contrôles des installations électriques. Ces activités de contrôle font partie des missions déléguées par l’autorité. En ce qui concerne la question de la réalisation des activités de contrôle, la position du SPF Economie sur cette question est la suivante :

Celles-ci peuvent se poursuivre sous réserve que les consignes actuelles et futures du gouvernement fédéral et que les conditions suivantes soient suivies :

  1. reporter le contrôle à une date ultérieure si celui-ci n’est pas urgent ou vraiment nécessaire sauf si le client en fait explicitement la demande après consultation interne;
  2. les contrôles dans des lieux à risque accru doivent être reportés, comme par exemple dans des habitations occupées en ce qui concerne les installations domestiques: Doit être privilégié les contrôles dans des habitations vides d’occupation, comme par exemple : nouveau bâtiment inoccupé dans l’attente d’un raccordement ou bâtiment en vente et inoccupé. Dans les autres cas, la visite doit être reportée si il n’y a pas de nécessité ou d’urgence. Lors d’un contrôle, toutes les mesures de prévention doivent être prises pour la sécurité de l’agent, après consultation interne;
  3. si un contrôle a lieu, il est nécessaire de prendre toutes les mesures de prévention lors du contrôle (distance de sécurité, port d’équipements de protection individuelle, …).

Pour des recontrôles dans les installations domestiques, il est toujours possible de demander un report du délai via notre adresse e-mail : gas.elec@economie.fgov.be

Le gouvernement instruit les organismes de contrôle de seulement réaliser les activités de contrôles qui sont nécessaires.

CONTROLES ENGINS DE LEVAGE



Par la présente, je vous communique la position des autorités :

  1. Les inspections sont une mission déléguée par les autorités. Dans l’état actuel des choses, ces inspections doivent avoir lieu ;
  2. Les inspections dans des institutions présentant des risques accrus (hôpitaux et maisons de repos) doivent être reportées, sauf si le client en fait explicitement la demande après consultation interne ;
  3. En ce moment, il n’est pas question d’un « lockdown ». Des contrôles techniques peuvent encore avoir lieu, tant que l’on respecte les mesures imposées par le centre de crise, en particulier les mesures d’hygiène et la distance sociale ;
  4. Si l’accès à l’appareil est refusé, une décision de contrôle ne peut pas être prise. La décision de contrôle précédente n’est en tout cas pas réitérée. La conclusion est qu’une décision ne pouvait pas être prise étant donné que le contrôle ne pouvait pas avoir lieu ;
  5. Après la crise, il peut être analysé en fonction du nombre de contrôles si la meilleure stratégie est soit de rattraper les contrôles qui ne pouvaient pas avoir lieu, soit d’organiser les contrôles lors de la période suivante.