Découvrir plus

Contrôle élévateur aérien

Qu’est-ce qu’un élévateur aérien

Pour pouvoir travailler en toute sécurité à grande hauteur, on utilise un élévateur aérien. Un élévateur aérien peut servir à plusieurs travaux, comme la construction d’un complexe, pour laver les vitres, exécuter des travaux de toiture, mais également par les services d’incendie. L’élévateur aérien des pompiers est utilisé non seulement en cas d’incendie, mais aussi pour pouvoir sortir des personnes de leur habitation en toute sécurité en cas d’urgence.

 

Le bras hydraulique de l’élévateur aérien permet à la nacelle d’arriver à la hauteur souhaitée. Les élévateurs aériens sont entraînés par un moteur diesel ou électrique, mais il est possible que l’élévateur aérien démarre également au gaz ou à l’électricité. Dans certains cas, il peut s’agir aussi d’une combinaison des deux.

 

Pour pouvoir travailler en toute sécurité, l’élévateur aérien doit être contrôlé tous les 3 mois.

Inspection

Inspection de mise en service élévateur aérien

Avant qu’un élévateur aérien puisse être mis en service par un organisme de contrôle, le dispositif doit être soumis à un contrôle administrative et technique.

 

Le contrôle administratif vérifie la présence d’une déclaration de conformité CE valide, ainsi que la conformité. Il est également important qu’un mode d’emploi soit présent, et qu’une plaquette d’identification du fabricant soit visible. Le contrôle administratif des élévateurs aériens ne constitue certes pas une formalité.

 

Le contrôle technique de l’élévateur aérien consacre beaucoup d’attention aux manquements qui peuvent mettre en danger la sécurité de l’utilisation de l’élévateur aérien, et on contrôle également l’état général de l’élévateur, comme les câbles et conduites, et éventuellement aussi le générateur lorsqu’il y en a un. Ce contrôle de l’élévateur aérien détermine si on peut travailler avec le dispositif ou pas.

Les élévateurs aériens sont souvent utilisés sur les chantiers ; un contrôle trimestriel d’un élévateur aérien est obligatoire.
Utilisation d’un élévateur aérien sur chantier

Contrôle périodique de l’élévateur aérien

Lors du contrôle périodique d’un élévateur aérien qui doit avoir lieu tous les 3 mois, notre contrôleur inspecte en détail les points suivants:

  • La présence des indications réglementaires comme le label CE et la déclaration CE;
  • La fonctionnalité des fins de course, des organes de commande, des vérins et des freins;
  • L’état général des dispositifs de sécurité, porteur, câbles et chaînes.

Les points suivants sont vérifiés lors de chaque contrôle de l’élévateur aérien, 4 fois par an. Pendant l’un de ces contrôles trimestriels de l’élévateur aérien, on vérifie également l’état général des mécanismes, châssis, conduites et vérins hydrauliques.

 

 

Législation application au contrôle des élévateurs aériens

L’inspection de mise en service d’un élévateur aérien se fait selon le RGPT (Règlement général de Protection du Travail) article 280. Le contrôle périodique de l’élévateur aérien est effectué suivant le RGPT articles 281 et 269bis.

 
Un camion de pompiers peut lui aussi être équipé d’un élévateur aérien pour pouvoir intervenir rapidement en hauteur en cas d’urgence. Un contrôle est obligatoire dans ce cas.
Elévateur aérien sur un camion d’incendie
Toujours à votre disposition.
contrôle contrôle équipement aérien contrôle élévateurs aériens contrôle périodique contrôle administratif
contrôle contrôle équipement aérien contrôle élévateurs aériens contrôle périodique contrôle administratif