33 reviews
4,2/5
Découvrir plus

Mesure du rendement et CPE chauffage

Mesure du rendement du chauffage

Le chauffage constitue souvent un coût important. L’augmentation des prix de l’énergie a rendu le rendement du chauffage très important. Pour pouvoir réduire la facture d’énergie, il est important d’acquérir une installation appropriée. Vous pouvez le faire en achetant une installation de chauffage économe en énergie avec un rendement élevé. Il y a beaucoup de spécialistes disponibles pour optimiser le rendement du chauffage. Demandez un contrôle du rendement du chauffage à OCB, et voyez ce que vous pouvez économiser à terme en achetant une chaudière de CC économe en énergie et en visualisant votre consommation. Vous récupérez en quelques années l’investissement dans une nouvelle installation de chauffage grâce au rendement élevé du chauffage et à la faible consommation d’énergie.

 

Outre une réduction de la facture d’énergie, l’investissement dans une bonne chaudière de CC présente aussi l’avantage d’être bon pour l’environnement : la consommation réduite entraîne une combustion propre.

Demandez une mesure du rendement du chauffage ou un CPE du chauffage auprès d’OCB.

CPE chauffage Région de Bruxelles-Capitale

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, le chauffage des bâtiments est responsable de près de 70 % des émissions de gaz à effet de serre. En vue de réduire ces émissions, l’Arrêté du 03/06/2010 du Gouvernement de Bruxelles Capitale impose certaines exigences d’énergie (PEB) pour les systèmes de chauffage des immeubles. Les exigences portent sur les installations de chauffage central qui comprennent 1 ou plusieurs chaudières de CC de plus de 20 kW.

 

Ces exigences visent une efficience énergétique minimale et une réduction des effets de ces installations sur l’environnement.

 

Le diagnostic a pour but d’établir un « bilan de santé » de votre installation et de vous informer d’éventuelles adaptations qui peuvent être apportées pour améliorer les prestations énergétiques. Pour garantir le respect de ces exigences, le propriétaire, ou dans certains cas le titulaire du permis d’environnement, doit faire réviser la chaudière de CC à partir du 01/01/2011.

 

 

Nouvelle chaudière de CC

Toute nouvelle chaudière de CC installée après 01/01/2011 doit être inspectée. Cette inspection concerne le contrôle du rendement de la chaudière, avec comme mesures principales la teneur en CO2 et en CO, l’isolation des conduites, la ventilation du local de chauffe, la régulation et l’état général de la chaudière.

 

 

Chaudière de CC existante

Pour les chaudières de CC déjà en service au 01/01/2011, il faut établir le plus rapidement possible une première réception de la chaudière, puis tous les 15 ans. Elle doit vérifier si le rendement de la chaudière est encore suffisant. L’examen est identique au contrôle de nouvelle chaudières.

 

L’inspection doit être effectuée par une personne agréée par l’IBGE, l’Institut bruxellois de Gestion de l’Environnement. OCB dispose de plusieurs collaborateurs agréés pour pouvoir effectuer ces mesures et réceptions.

Toujours à votre disposition.
Cher client,

OCB continue à effectuer vos contrôles, à condition que les mesures ci-dessous, imposées par le SPF Economie et SPF ETCS, soient respectées.

CONTROLES ELECTRICITÉ (INDUSTRIEL ET DOMESTIQUE)



Vu les mesures prises par le gouvernement fédéral pour gérer la crise du Covid-19, de nombreuses questions se posent concernant les activités des organismes agréés chargés des contrôles des installations électriques. Ces activités de contrôle font partie des missions déléguées par l’autorité. En ce qui concerne la question de la réalisation des activités de contrôle, la position du SPF Economie sur cette question est la suivante :

Celles-ci peuvent se poursuivre sous réserve que les consignes actuelles et futures du gouvernement fédéral et que les conditions suivantes soient suivies :

  1. reporter le contrôle à une date ultérieure si celui-ci n’est pas urgent ou vraiment nécessaire sauf si le client en fait explicitement la demande après consultation interne;
  2. les contrôles dans des lieux à risque accru doivent être reportés, comme par exemple dans des habitations occupées en ce qui concerne les installations domestiques: Doit être privilégié les contrôles dans des habitations vides d’occupation, comme par exemple : nouveau bâtiment inoccupé dans l’attente d’un raccordement ou bâtiment en vente et inoccupé. Dans les autres cas, la visite doit être reportée si il n’y a pas de nécessité ou d’urgence. Lors d’un contrôle, toutes les mesures de prévention doivent être prises pour la sécurité de l’agent, après consultation interne;
  3. si un contrôle a lieu, il est nécessaire de prendre toutes les mesures de prévention lors du contrôle (distance de sécurité, port d’équipements de protection individuelle, …).

Pour des recontrôles dans les installations domestiques, il est toujours possible de demander un report du délai via notre adresse e-mail : gas.elec@economie.fgov.be

Le gouvernement instruit les organismes de contrôle de seulement réaliser les activités de contrôles qui sont nécessaires.

CONTROLES ENGINS DE LEVAGE



Par la présente, je vous communique la position des autorités :

  1. Les inspections sont une mission déléguée par les autorités. Dans l’état actuel des choses, ces inspections doivent avoir lieu ;
  2. Les inspections dans des institutions présentant des risques accrus (hôpitaux et maisons de repos) doivent être reportées, sauf si le client en fait explicitement la demande après consultation interne ;
  3. En ce moment, il n’est pas question d’un « lockdown ». Des contrôles techniques peuvent encore avoir lieu, tant que l’on respecte les mesures imposées par le centre de crise, en particulier les mesures d’hygiène et la distance sociale ;
  4. Si l’accès à l’appareil est refusé, une décision de contrôle ne peut pas être prise. La décision de contrôle précédente n’est en tout cas pas réitérée. La conclusion est qu’une décision ne pouvait pas être prise étant donné que le contrôle ne pouvait pas avoir lieu ;
  5. Après la crise, il peut être analysé en fonction du nombre de contrôles si la meilleure stratégie est soit de rattraper les contrôles qui ne pouvaient pas avoir lieu, soit d’organiser les contrôles lors de la période suivante.